top of page
  • sbenoudiz-kandacon2

Sommes nous chauffés au gaz de schiste, en France ?




Sommes nous chauffés au #GazDeSchiste, en France ? Communément appelé #ShaleGas.


Il y a quelques temps j’interrogeais la nouvelle dépendance de la France à l’hydrogène vert produit dans des pays lointains. Qu’en est -il du gaz de schiste ?


En 2023, à la suite de la crise en Ukraine, la France a commencé à importer massivement du #GNL américain. Ironiquement, une grande partie de ce GNL est issu de gaz de schiste, l'extraction de ce gaz étant interdite en France, mais pas son importation.


Ainsi, la dépendance de la France au gaz russe s'est transformée en une dépendance au gaz américain.


La France a pris une décision importante en 2011 en annulant toutes les concessions de recherche de gaz de schiste (Total et Schuepbach Energy notamment), puis en a interdit l’exploitation. Cette décision a été motivée par le désir de préserver l'environnement et de minimiser les risques associés à l'extraction , notamment la contamination des nappes souterraines.


Aux États-Unis, l'extraction de gaz de schiste a connu une croissance rapide, en particulier dans des États comme le Texas, la Pennsylvanie et le Dakota du Nord. Cette croissance a été rendue possible par des avancées technologiques qui ont rendu l'extraction de gaz de schiste plus rentable et efficace. De ce fait, les États-Unis sont passés d'un importateur net de gaz naturel à un exportateur.


Pour autant, et c’est important de le souligner, la loi de juillet 2011 n’interdit pas l’importation de gaz de schiste en France. Est-ce cohérent d’interdire l'extraction de gaz de schiste sur le territoire national tout en important du gaz de schiste d'autres pays ?


Cette importation de GNL américain soulève plusieurs questions importantes et pose une certitude : quoiqu’on en pense, nous avons besoin durablement de gaz naturel et nous n’en sommes pas producteurs. La politique de transition énergétique mise en place et les annonces de construction de nouveaux EPR et SMR, de production massive de gaz vert ne peuvent changer cette réalité ni à court ni à moyen terme.

Pour en savoir plus : Les Echos 15 mars 2023 ; Libération 26 septembre 2023

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page